Lettre au ministre de la santé du Québec

Collectif Liberté en Santé

«D’abord, ne pas nuire » – Hippocrate

collectifliberteensante@yahoo.ca

Montréal, le 8 décembre 2009,

À l’attention du ministre de la santé et des services sociaux du Québec, M. Yves Bolduc

et de M. Alain Poirier, directeur national de la Santé Publique du Québec

Monsieur le Ministre,

Monsieur le Directeur national,

Nous sommes un groupe de citoyens concernés par la confusion et par les messages contradictoires qui circulent au sujet de la grippe A H1N1, des vaccins contre cette grippe et de l’approche de santé publique choisie.

De nombreux citoyens et citoyennes sont inquiets du manque de clarté et du non respect de la liberté d’expression et de choix. Des scientifiques au Québec et ailleurs dans le monde ont exprimé des doutes quant à la pertinence et à l’innocuité des vaccins contre la grippe AH1N1 et au sujet des risques associés aux adjuvants et conservateurs (squalène, thimérosal, formaldéhyde…) (Annexe 1)

Afin de clarifier la situation et de permettre à tous les citoyens de recevoir une information complète et ainsi d’exercer leur libre arbitre, nous avons préparé des questions à votre intention pour lesquelles nous souhaitons obtenir des réponses qui reflèteront toute la rigueur scientifique que vous avez le devoir et la responsabilité de présenter.

1 – Qu’est ce qui justifie les mesures exceptionnelles de santé publique pour faire face à la grippe A H1N1 lorsque d’une part, dans l’immense majorité des cas cette grippe se manifeste par des symptômes bénins (c’est-à-dire les mêmes symptômes que la grippe saisonnière) et d’autre part, les décès reliés à cette grippe sont très loin des chiffres de décès attribués à la grippe saisonnière ? (Un rapport de l’OMS datant du 27 novembre attribue 7820 décès à la grippe A H1N1 en 7 mois alors que la grippe saisonnière serait responsable de 250 000 à 500 000 décès par année.) Autant dire que si la grippe saisonnière avait eu la même médiatisation frénétique que la grippe A H1N1, nous aurions été sans cesse dans une effroyable pandémie sans en avoir conscience. (Annexe 2)

2 – Comment pouvez-vous nous garantir l’efficacité des vaccins antigrippaux alors que l’étude internationale la plus exhaustive sur ces vaccins (menée par la Collaboration Cochrane, sous la direction de Thomas Jefferson) a analysé toutes les études en la matière sur une période de 40 ans et a conclu récemment que les vaccins antigrippaux ont une efficacité très limitée, voire inexistante ? Auriez-vous, ainsi que les experts de l’OMS, omis de prendre en compte cette étude ? (Annexe 3)

3 – Face à la crainte d’une éventuelle mutation plus virulente, quels sont les éléments vous amenant à croire que les vaccins contre la grippe A H1N1 pourraient avoir une quelconque efficacité contre le virus muté lorsqu’il est écrit noir sur blanc dans votre dernier rapport : Vaccin contre l’influenza pandémique A H1N1, qu’ «il n’y a pas de données d’efficacité disponibles pour le vaccin contre la souche pandémique A(H1N1) 2009.» (Annexe 4). N’est-ce pas à cause des mutations constantes des virus de la grippe saisonnière qu’on incite les gens à se faire vacciner année après année pour s’immuniser ?

4 – Pouvez-vous prouver scientifiquement que tous les décès attribués à la grippe AH1N1 le sont sans AUCUN doute ? Nous vous rappelons qu’il est essentiel de tenir compte de l’état de santé initial des personnes atteintes afin de ne pas faussement attribuer les décès au H1N1 et ainsi induire la population en erreur. (Annexe 5)

5 – Pouvez-vous faire preuve de transparence et d’intégrité en vous engageant à informer la population des décès survenus APRÈS l’injection du vaccin ainsi que les décès liés aux effets secondaires et complications potentielles des médicaments administrés tel que le Tamiflu dont l’usage est fortement controversé dans de nombreuses recherches internationales? (Annexe 6)

6 – Vous avez assuré à la population à maintes reprises que les vaccins utilisés au Québec étaient sécuritaires. Sur quels tests, sur quels cobayes, pendant combien de temps (semaines, mois ?) et sur combien de personnes ces vaccins ont-ils été évalués avant d’être injectés dans des centaines de milliers de personnes?

Des tests ont-ils été effectués afin de déterminer les risques et les effets sur les foetus et les enfants de 6 mois à 3 ans?

Étant donné l’importance de l’enjeu – la santé publique – pouvez-vous nous confirmer que ces tests ont été réalisés par des laboratoires indépendants afin d’éviter tout conflit d’intérêts? (Annexe 7)

7 – Avez-vous informé la population des risques toxiques et neurologiques à court et long terme des composants des différents vaccins utilisés au Québec? (Annexe 8)

8 – Avez-vous prévu un budget d’indemnisation des victimes possibles des vaccins contre la grippe A H1N1 ?

Quels sont les recours possibles pour des victimes potentielles de la vaccination sur les plans provincial et fédéral ? Qui paierait les indemnisations ? Les contribuables ou les fabricants des vaccins?

9 – Est-ce que les industries pharmaceutiques fabriquant les vaccins jouissent de l’immunité contre toutes poursuites judiciaires que des victimes et familles des victimes de la vaccination et de ses effets secondaires seraient en droit d’exiger ?

Si oui, qu’est-ce qui justifie ce privilège en comparaison avec d’autres industries ? (Annexe 9)

10- Avis scientifiques différents

Pourquoi avez-vous menacé des professionnels de la santé de représailles s’ils osaient remettre en question la pertinence des vaccins contre la grippe A H1N1? Votre attitude est-elle démocratique et conforme au code de déontologie des médecins qui stipule clairement le devoir de tout médecin de faire part de ses doutes face à un traitement proposé ? (Annexe 10)

11- 90 000 Québécois infectés et 4000 décès – la grippe AH1N1 ? – Non, il s’agit du nombre annuel des victimes des maladies nosocomiales (infection contractée au cours d’une hospitalisation). Quel budget avez-vous consacré à cette grave problématique en comparaison des 200 millions et plus dépensés pour la grippe AH1N1? Expliquez-nous, s’il vous plaît, la logique de vos choix budgétaires, c’est-à-dire l’utilisation de nos impôts pour améliorer la santé publique. (Annexe 11)

12 – Quels sont les critères précis qui justifieraient le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire que, selon vos propres paroles, vous N’HÉSITEREZ PAS à instaurer ?

Veuillez indiquer clairement aux Québécois et Québécoises les droits et libertés dont ils seront privés.

Une telle menace contre nos droits humains fondamentaux ne peut s’exercer à la légère et la population doit être consciente des risques d’atteinte à nos libertés et à notre intégrité.

Pouvez-vous vous engager à faire diffuser ces informations et explications au grand public, notamment les articles 123 et 126 de la loi sur la santé publique ?(Annexe 12)

13 – Messieurs Bolduc et Poirier, vous arrive-t-il de lire la presse étrangère ? Si tel n’est pas le cas, nous vous invitons instamment à lire ce qui se passe en Europe où des médecins, du personnel infirmier et autres professionnels de la santé se posent de sérieuses questions quant à la pertinence et l’innocuité des vaccins contre la grippe AH1N1. Ce sont des scientifiques de formation médicale eux aussi, leurs points de vue n’ont-ils aucune valeur ? Nous vous invitons ainsi que tous les Québécois et Québécoises à lire un document qui devrait vous faire réfléchir et qui a été rédigé par le docteur Marc Girard, expert en pharmacologie (Annexe 13)

Nous espérons que votre curiosité scientifique est intacte et que vous serez ouverts à lire ce que des collègues médecins experts ont à dire.

En conclusion, Monsieur le Ministre et Monsieur le Directeur national de la santé publique, nous aimerions rafraîchir vos mémoires en citant quelques passages du serment d’Hippocrate et du Code de déontologie du Collège des Médecins du Québec :

Serment d’Hippocrate – version 1982 utilisée au Canada:

«Je jure de toujours avoir le courage de DOUTER DE MOI-MÊME et de ne JAMAIS prendre, pour mes patients, LE RISQUE D’UNE ERREUR QUI POURRAIT METTRE LEUR SANTÉ EN PÉRIL»

Dans le cas présent, pouvez-vous jurer Messieurs Bolduc et Poirier que les vaccins H1N1 ne mettent pas en péril la santé des personnes vaccinées?

Code de déontologie

Section VII – Intégrité

Art 83 : le médecin doit s’abstenir de GARANTIR, expressément ou implicitement, l’efficacité d’un examen, d’une investigation ou d’un traitement ou la guérison d’une maladie.

Art 88 : Le médecin qui utilise un média d’information s’adressant au public doit communiquer une information FACTUELLE, EXACTE ET VÉRIFIABLE.

Art 90 : Le médecin qui informe le public d’un procédé nouveau de diagnostic, d’investigation ou de traitement INSUFFISAMMENT ÉPROUVÉ doit mentionner les RÉSERVES APPROPRIÉES qui s’imposent.

Collège des Médecins – ALDO-Québec – 2009

p. 117

Qu’est-ce que le consentement libre et éclairé?

Le consentement est «la manifestation de la volonté expresse ou tacite par laquelle une personne approuve un acte que doit accomplir une autre». En reconnaissant au patient le droit de consentir à des soins, on lui reconnaît aussi, implicitement, celui de LES REFUSER.

Voir également l’article 11 du Code Civil du Québec.

Serment professionnel :

«Je donnerai au patient les informations pertinentes et je respecterai ses droits et son autonomie».

Étant donné l’urgence de la situation, nous vous demandons de nous répondre dans les dix jours. Il s’agit de la santé de toute la population du Québec qui est en jeu ainsi que la liberté d’expression et le droit pour les citoyens et les professionnels de la santé d’exprimer librement leurs doutes, leurs réticences et leur remise en question de pratiques et d’approches possiblement nocives.

Veuillez croire, Monsieur le Ministre et Monsieur le Directeur national de la santé publique, à l’expression de nos sentiments distingués et préoccupés.

Collectif Liberté en Santé

Contacts :

collectifliberteensante@yahoo.ca

Porte-parole du collectif : Frédéric Hazard, Corinne Ardon, Jérôme Boutin

Copies de la lettre envoyées aux destinataires suivants :

- Médias et journalistes québécois et internationaux

- Députés de l’Assemblée Nationale

- Autres collectifs de citoyens au Québec et en Europe

- Internet

ANNEXES

RÉFÉRENCES ET DOCUMENTATION

Annexe 1 (Toxicité des adjuvants et conservateurs)

(Ces sources ont été rassemblées par l’association Initiative Citoyenne H1N1 Belge)

http://initiative.citoyenne.overblog.com/pages/Annexes_aux_10_questions_au_gouvernement_annexes_1_a_9-1747978.html

Toxicité du squalène établie par différentes études dont :

Whitehouse MW, Orr KJ, Beck FW, Pearson CM, « Freund’s adjuvants: relationship of arthritogenicity and adjuvanticity in rats to vehicle composition., Immunology, 1974 Aug ; 27 (2) : 311-30

Kuroda Y, Nacionales DC, Akaogi J, Reeves WH, Satoh M., “Autoimmunity induced by adjuvant hydrocarbon oil components of vaccine. », Biomed Pharmacother. 2004 Jun; 58(5):325-37

Kuroda Y, Akaogi J, Nacionales DC, Wasdo SC, Szabo NJ, Reeves WH, Satoh M., “Distinctive patterns of autoimmune response induced by different types of mineral oil.,Toxicol Sci. 2004 Apr;78(2):222-8. Epub 2004 Jan 12.

Satoh M, Kuroda Y, Yoshida H, Behney KM, Mizutani A, Akaogi J, Nacionales DC, Lorenson TD, Rosenbauer RJ, Reeves WH., Induction of lupus autoantibodies by adjuvants., J Autoimmun. 2003 Aug;21(1):1-9.

Holmdahl R, Lorentzen JC, Lu S, Olofsson P, Wester L, Holmberg J, Pettersson U., “Arthritis induced in rats with nonimmunogenic adjuvants as models for rheumatoid arthritis. », Immunol Rev. 2001 Dec;184:184-202.

Holm BC, Svelander L, Bucht A, Lorentzen JC., “The arthritogenic adjuvant squalene does not accumulate in joints, but gives rise to pathogenic cells in both draining and non-draining lymph nodes. », Clin Exp Immunol. 2002 Mar;127(3):430-5.

Asa PB, Cao Y, Garry RF., “Antibodies to squalene in Gulf War syndrome. », Exp Mol Pathol. 2000 Feb;68(1):55-64.

Toxicité du mercure (thimérosal/thiomersal) établie par différentes études dont :

Mutter J, Naumann J, Schneider R, Walach H, Haley B., “Mercury and autism: accelerating evidence?”, Neuro Endocrinol Lett. 2005 Oct;26(5):439-46.

Noel L. et al, “Hypersensitivity to thiomersal in hepatitis B vaccine”, The Lancet, 338:705, 1991.

Cox, N.H & Forsyth, A., “Thiomersal allergy and vaccination reactions”, Contact Dermatitis, t.18, p.229-233; 1988.

Eke D, Celik A., “Genotoxicity of thimerosal in cultured human lymphocytes with and without metabolic activation sister chromatid exchange analysis proliferation index and mitotic index.”, Toxicol In Vitro. 2008 Jun;22(4):927-34. Epub 2008 Feb 1.

Wu X, Liang H, O’Hara KA, Yalowich JC, Hasinoff BB., “Thiol-modulated mechanisms of the cytotoxicity of thimerosal and inhibition of DNA topoisomerase II alpha.”, Chem Res Toxicol. 2008 Feb;21(2):483-93. Epub 2008 Jan 16

Geier DA, King PG, Sykes LK, Geier MR., “A comprehensive review of mercury provoked autism.”, Indian J Med Res. 2008 Oct;128(4):383-411

Geier DA, Sykes LK, Geier MR., “A review of Thimerosal (Merthiolate) and its ethylmercury breakdown product: specific historical considerations regarding safety and effectiveness.”, J Toxicol Environ Health B Crit Rev. 2007 Dec;10(8):575-96.

Van’t Veen AJ., “Vaccines without thiomersal: why so necessary, why so long coming?”, Drugs. 2001;61(5):565-72.

« Exposure to mercury in utero and in children may cause mild to severe mental retardation and mild to severe motor coordination impairment.”, 1999 Eli Lilly Material Data Safety Sheet., http://www.whale.to/vaccine/eli_lilly_material_data.html

Toxicité du formaldéhyde établie :

Le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer, dépendant de l’OMS) a classé le formaldéhyde comme cancérigène, communiqué de presse n°153, 15 juin 2004

http://www.iarc.fr/en/media-centre/pr/2004/pr153.html

Yaqin Pan et William J. Rea, Formaldehyde Sensitivity, Clinical Ecology VI(3): 79-84,

http://www.aehf.com/articles/A44.htm

Thrasher JD, Kilburn KH, « Embryo toxicity and teratogenicity of formaldehyde.”, Arch Environ Health. 2001 Jul-Aug;56(4):300-11

Toxicité de la bêta-propiolactone :

La Commission de la Santé et de la Sécurité du Travail du Québec indique dans son Répertoire toxicologique au sujet de cette substance les propriétés pathologiques suivantes :

Effet irritant et corrosif, différents effets aigus mais également effet cancérogène possible chez l’homme et certain chez l’animal et possible effet mutagène chez l’homme. Cet organisme se base notamment sur les rapports du CIRC, dépendant de l’OMS…

http://www.reptox.csst.qc.ca/Produit.asp?no_produit=8243

Toxicité du polysorbate 80 :

N’est pas destiné à être injecté peut-on lire sur ce rapport de sécurité d’un fabricant de cette substance : http://www.jtbaker.com/msds/englishhtml/t7683.htm

Coors EA, Seybold H, Merk HF, Mahler V., “Polysorbate 80 in medical products and nonimmunologic anaphylactoid reactions.”, Ann Allergy Asthma Immunol. 2005 Dec;95(6):593-9

Gajdova M, Jakubovsky J, Valky J.Delayed effects of neonatal exposure to Tween 80 on female reproductive organs in rats. Food Chem Toxicol. 1993 Mar;31(3):183-90

HIRAMA Seigo, TATSUISHI Tomoko, IWASE Kyoko , NAKAO Hiromi , UMEBAYASHI Chisato , NISHIZAKI Yasutaka , KOBAYASHI Masako  , ISHIDA Shiro  , OKANO Yoshiro  , OYAMA Yasuo , “Flow-cytometric analysis on adverse effects of polysorbate 80 in rat thymocytes”, Toxicology 2004, vol. 199, no2-3, pp. 137-143

Liste d’excipients du vaccin Arepanric (MC) pour lequel les données cliniques sont limitées

http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/legislation/interimorders-arretesurgence/prodinfo-vaccin-eng.php#a51

Annexe 2 (Question 1)

Nous rappelons que l’OMS a modifié sa définition de pandémie le 29 avril 2009 en baissant drastiquement les pré-requis pour déclarer l’état d’urgence sanitaire

Caractère Bénin de la grippe :

Citation de l’OMS rappellant le caractère bénin de la grippe A H1N1:

«La majorité des personnes qui contractent le virus sont atteintes de la forme bénigne de la maladie et guérissent sans traitement antiviral ni soins médicaux.»

http://www.who.int/csr/disease/swineflu/frequently_asked_questions/about_disease/fr/index.html

La revue Prescrire considère que «l’emballement politico-médiatique autour de la grippe A H1N1 est demesuré par rapport à sa gravité sans particularité»

http://www.prescrire.org/bin/cqp/index.php?id=33934

Marc Gentilini – professeur émérite et référence mondiale sur les maladies infectieuses – Ancien directeur de la Croix Rouge française : « on est dans le doute absolu et il est abusif de créer la panique et de conclure à une pandémie.»

http://www.dailymotion.com/video/xa3mbn_marc-gentilini_news

Reportage de CBS News – Surestimation du nombre de cas de grippe porcine

http://www.cbsnews.com/stories/2009/10/21/cbsnews_investigates/main5404829.shtml

Citation du dr Marc Girard dans son document : Grippe porcine : je vaccine mes enfants ?

«les aveux récents se sont multipliés pour attester qu’à l’époque où

s’est crédibilisée l’idée d’une pandémie, le nombre de cas a été exagéré au-delà de

toute mesure : parmi les personnes réputées avoir contracté la maladie – et

médiatisées comme telles – le pourcentage de celles effectivement atteintes par le

virus « porcin » ne dépassait pas 4% selon le Prof. Raoult (Se faire vacciner ou pas

?), 5% selon le Prof. Bricaire (Un vaccin pris en grippe), 3% selon le Prof. Derenne

(On en parle, LCI, 12/11/09).» (p.5)

http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Je_vaccine_mes_enfants_.pdf

Rapport officiel de l’OMS du 27 Novembre :

http://www.who.int/csr/don/2009_11_27a/en/index.html

Document de l’OMS sur la grippe saisonnière :

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/index.html

Au Québec, «Environ 1500 personnes décèdent annuellement au Québec des suites d’une infection à l’influenza saisonnière.»

http://www.pandemiequebec.gouv.qc.ca/fr/index.aspx@sujet=152.html

Déclaration du ministre Bolduc le 19 octobre 2009 :

Le ministre craignait que 2,5 millions de Québécois soient frappés par le virus dans les prochaines semaines.

- se référer à l’article de CBS sur la surestimation des cas de grippe AH1N1

http://www.cyberpresse.ca/dossiers/la-grippe-a-h1n1/200910/19/01-912804-quebec-pourrait-decreter-letat-durgence-sanitaire.php>

Article «La crédibilité perdue des scientifiques»

http://www.hebdo.ch/bela_credibilite_perdue_des_scientifiques_40051_.html

Annexe 3 (Question 2)

Voir le document du Dr. Marc Girard (spécialiste en pharmaco-épidémiologie)

Grippe «porcine» : vacciner ou pas ? : http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Vacciner_ou_pas.pdf

Rivetti D, Jefferson T, Thomas RE, Rudin M, Rivetti A, Di Pietrantonj C, Demicheli V. Vaccines for preventing influenza in the elderly. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 3. Art. No.: CD004876. DOI: 10.1002/14651858.CD004876.pub2.

Demicheli V, Di Pietrantonj C, Jefferson T, Rivetti A, Rivetti D. Vaccines for preventing influenza in healthy adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 2. Art. No.: CD001269. DOI:10.1002/14651858.CD001269.pub3.

Jefferson T, Rivetti A, Harnden A, Di Pietrantonj C, Demicheli V. Vaccines for preventing influenza in healthy children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 2. Art. No.: CD004879. DOI: 10.1002/14651858.CD004879.pub3

Thomas RE, Jefferson T, Demicheli V, Rivetti D. Influenza vaccination for healthcare workers who work with the elderly. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 3. Art. No.: CD005187. DOI: 10.1002/14651858.CD005187.pub2.

Jefferson T, Demicheli V. Influenza vaccination for elderly people and their care workers. Lancet 2007; 369(9576):1857-8.

Des chercheurs de l’Université Shizuoka au Japon écrivent dans le numéro de mars 2009 de « Public Library of Science » (PLoS) : « Les vaccinations de masse, à moins d’être contrôlées de très près, sont susceptibles d’induire une redoutable mutation génique qui pourrait provoquer une augmentation des cas de grippe, davantage d’hospitalisations et un nombre accru de décès. »

Annexe 4 (Question 3)

Pages 4 (manifestations cliniques) et 8 du document (section efficacité)

http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/piq/misesajour/maj_17novembre2009_continu.pdf

Annexe 5 (Question 4)

Déclarations du Professeur de pédiatrie Jacques Sizun, du CHU de Brest concernant le décès d’une jeune fille de 14 ans en France qui avait été soit disant infectée par la grippe A : le lien entre son décès et la grippe A est un raccourci estime-t-il (mis en ligne sur le site de La Libre le 30/07/09, d’après une dépêche de l’AFP) :

http://www.lalibre.be/toutelinfo/afp/244896/deces-a-brest-quotle-lien-avec-la-grippe-a-est-un-raccourciquot-selon-un-professeur-du-chu.html

Annexe 6 (Question 5)

Quelques sources de décès et autres effets graves survenus APRÈS l’injection du vaccin

Un Québécois décédé suite au vaccin

http://www.cyberpresse.ca/dossiers/la-grippe-a-h1n1/200911/17/01-922541-un-quebecois-decede-a-cause-du-vaccin.php

«Vingt-quatre cas d’anaphylaxie, dont un mortel, ont été confirmés parmi les Canadiens vaccinés contre le virus H1N1, a révélé mercredi le directeur de l’Agence de santé publique du Canada.»

http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2009/11/20091125-214631.html

Détresse respiratoire et pose d’un stimulateur cardiaque suite au vaccin

http://www2.canoe.com/infos/societe/archives/2009/11/20091120-083700.html

Extrait du document : Je vaccine mes enfants ? du Dr Marc Girard (expert en pharmacologie)

«Comme si la chose allait de soi, on apprend qu’au cours du développement clinique

de l’un des vaccins, pas moins de sept décès ont été rapportés dans trois essais

cliniques regroupant un effectif total de 2000 sujets exposés (Pandemrix CHMP,

p. 57, lignes 2, 4 et 14). Bien entendu, on nous affirme que ces décès n’ont rien à

voir avec le vaccin ; mais :

  • il n’est pas dans la pratique usuelle du développement clinique d’écarter sans

une once de justification la responsabilité du médicament à l’étude dans des

événements aussi graves ;

  • deux des décès sont survenus dans des essais ayant recruté des sujets

jeunes en bonne santé : c’est curieux de mourir si brutalement quand on est

jeune et en bonne santé ;

  • certes, le troisième essai (H5N1-010) était mené chez des sujets âgés (61 ans

et plus, ibid. p. 19), mais il n’est pas usuel, à ce stade du développement,

d’inclure des sujets malades : de toute façon, 5 décès sur 413 sujets âgés –

même fragilisés par la maladie – c’est plus que ce qu’on attend d’habitude en

matière de mortalité grippale…»

http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Je_vaccine_mes_enfants_.pdf (p.11)

Les dangers du Tamiflu

Le Dr Marc Girard a d’ailleurs rappelé qu’«un article récent suggère que ce médicament

pourrait justement exacerber la virulence du virus H1N1»

http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Je_vaccine_mes_enfants_.pdf

Lin X et coll. «Oseltamivir boosts 2009 H1N1 virus infectivity in vitro ». Biochemical and Biophysical

Research Communication (2009) ; doi : 10.1016/j.bbrc.2009.10.142

Études effectuées par des chercheurs d’Oxford qui déconseillent l’utilisation du Tamiflu pour les enfants

http://www.breakingnews.ie/World/eycwcwaumhau/rss2/

http://www.bmj.com/cgi/reprint/339/aug10_1/b3172?maxtoshow=&HITS=10&hits=10&RESULTFORMAT=&fulltext=tamiflu&searchid=1&FIRSTINDEX=0&sortspec=date&resourcetype=HWCIT

Des experts internationaux indépendants ont appelé à l’urgence de stopper la prescription du Tamiflu :

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140673609618043/fulltext?rss=yes

Peu d’efficacité et risque de complications graves :

http://www.prescrire.org/bin/cqp/?id=25528

http://www.prescrire.org/bin/cqp/?id=21280

Troubles neuropsychiatriques liés au Tamiflu :

http://www.prescrire.org/aLaUne/dossierGrippeOseltamivir.php

Décès attribués au Tamiflu :

http://www.bmj.com/cgi/content/extract/334/7606/1232

Troubles visuels et cardiaques associés au Tamiflu :

http://www.prescrire.org/aLaUne/dossierOseltamivir.php

Pour illustrer la crédibilité de la revue Prescrire :

http://www.prescrire.org/signature/qui/index.php

Extraits du livre du Dr Sauveur Boukris «Ces médicaments qui nous rendent malades»

«Au Québec, le ministère de la santé a évalué entre 10 et 15 % la proportion d’hospitalisations de personnes âgées liées aux médicaments. [...] Selon les experts, les médicaments seraient responsables, chaque année, de près de 100 000 morts aux Etats-Unis et de 10 000 au Royaume-Uni.»

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/tout-ce-que-l-on-ne-vous-dit-pas-sur-les-medicaments_764792.html

Annexe 7 (Question 6)

Composition et manifestations cliniques observées (et non exhaustives) des vaccins

http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/piq/chap10-5a_influenzah1n1.pdf

Vaccin Panvax (sans adjuvant): http://www.phac-aspc.gc.ca/alert-alerte/h1n1/vacc/pdf/Panvax-Addendum-fra.pdf

Liste d’excipients du vaccin Arepanrix (MC) pour lequel les données cliniques sont limitées

http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/legislation/interimorders-arretesurgence/prodinfo-vaccin-eng.php#a51

Vaccin Pandemrix données limitées ou absentes concernant les enfants – page 4

http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/pandemrix/D-H1N1%20single%20PDFs/SPC/emea-spc-h832pu17fr.pdf

Annexe 8 (Question 7)

Voir Annexe 7

Il serait également nécessaire d’analyser plus en profondeur les effets secondaires pouvant émaner des adjuvants et conservateurs (voir Annexe 1)

Nous vous invitons à examiner les effets secondaires rapportés au cours des essais cliniques avec le vaccin Pandemrix (qui, nous l’avons vérifié, contient les mêmes composants que notre vaccin Arepanrix) http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/pandemrix/D-H1N1%20single%20PDFs/SPC/emea-spc-h832pu17fr.pdf (Point 4.8)

On se rend compte que dans la grande majorité des cas les symptômes de la grippe A H1N1 sont les mêmes que ceux de la grippe ordinaire (fièvre, toux, maux de tête, douleurs, fatigue …) et on nous propose un vaccin qui déclenche non seulement des symptômes pseudo-grippaux (1 à 10 personnes sur 100) mais qui présente également une longue liste d’effets secondaires graves pouvant aller jusqu’à la mort.

À titre de rappel, en voici quelques-uns :

Convulsions

Douleurs sévères pulsatiles ou lancinantes sur le trajet d’un ou plusieurs nerfs

Vascularite (inflammation des vaisseaux sanguins pouvant entraîner des éruptions cutanées,

douleurs articulaires et problèmes au niveau du rein)

Troubles neurologiques tels que encéphalomyélite (inflammation du système nerveux central),

névrite (inflammation des nerfs) et un type de paralysie connue sous le nom de Syndrome de

Guillain-Barré

Annexe 9 (Question 9)

Au Canada

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15510

Au x États-Unis, la secrétaire d’Etat à la santé, Kathleen Sebelius, a signé un décret conférant une totale immunité aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1 en cas de poursuite judiciaire.

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14585

Annexe 10 (Question 10)

- Article du Journal La Presse du 3 novembre 2009, page A14 – auteure Pascale Breton

Titre : Un médecin peut-il être contre la vaccination ?

Commentaire du ministre Yves Bolduc :

«Les médecins qui déconseillent à leurs patients de se faire vacciner pourraient se retrouver devant le Collège des Médecins pour avoir contrevenu au code de déontologie.»

Dans quel article du code de déontologie se trouve l’obligation pour les médecins de toujours recommander la vaccination ?

- Code de déontologie des médecins – Articles 24, 110 et 111

Art 24 : Le médecin doit informer son patient de SES CONVICTIONS PERSONNELLES QUI PEUVENT L’EMPÊCHER DE LUI RECOMMANDER OU DE LUI FOURNIR DES SERVICES PROFESSIONNELS qui pourraient être appropriés, et l’aviser des conséquences possibles de l’absence de tels services professionnels.

Art 110 : Le médecin ne doit pas, à l’égard de quiconque est en relation avec lui dans l’exercice de sa profession, notamment un CONFRÈRE OU UN MEMBRE D’UN AUTRE ORDRE PROFESSIONNEL, LE DÉNIGRER, abuser de sa confiance, l’induire volontairement en erreur, SURPRENDRE SA BONNE FOI ou utiliser des procédés déloyaux.

Arti 111 : Le médecin ne doit pas harceler, intimider ou MENACER une personne avec laquelle il est en rapport dans l’exercice de sa profession.

Annexe 11 (Question 11)

ADVIN – association des victimes d’infections nosocomiales

http://www.advin.org

 

Annexe 12 (Question 12)

Déclaration du ministre Bolduc sur l’état d’urgence sanitaire.

http://www.cyberpresse.ca/dossiers/la-grippe-a-h1n1/200910/19/01-912804-quebec-pourrait-decreter-letat-durgence-sanitaire.php>

Loi sur la santé publique

http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html

(Voir les lois 123 et 126, adoptées en décembre 2001)

Annexe 13 (Question 13)

Documents du docteur Marc Girard, expert en pharmacologie :

Vacciner ou pas ?

www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Vacciner ou pas.pdf

Grippe porcine : je vaccine mes enfants ?

http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Je_vaccine_mes_enfants_.pdf

Sondages démontrant qu’une grande proportion de médecins et infirmières refusent le vaccin contre la grippe A H1N1

«Selon un sondage IFOP publié lundi 21 septembre par le Quotidien du médecin, seuls 52 % des médecins libéraux seraient prêts à être vaccinés contre le virus H1N1.»

http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1099301

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-moitie-des-medecins-et-les-62452

«Nous avons enregistré 4 107 réponses au 16.09.09 : 26% acceptent la vaccination H1N1 (sondages précédents à l’étranger 37% en Angleterre, 48% à Hong Kong)»

http://www.syndicat-infirmier.com/Vaccin-H1N1-Resultats-de-la.html

La pologne refuse les vaccins H1N1

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/06/01011-20091106FILWWW00529-la-pologne-refuse-les-vaccins-h1n1.php

Déclaration de la ministre de la santé polonaise (de formation médicale)

http://www.youtube.com/watch?v=RhZesZe33cw

Jean-Jacques Fraslin, généraliste installé à Bouguenais, s’interroge sur l’innocuité du Pandemrix

http://www.presseocean.fr/actu/actu_detail_–Il-faudrait-suspendre-la-vaccination-_11425-1168159_actu.Htm

Dépôt de plainte par le Docteur Marc Vercoutère

http://www.dailymotion.com/video/xaxrbi_marc-vercoutere-porte-plainte-25100_news

About these ads
Explore posts in the same categories: Lettre au ministre de la santé du Québec

63 commentaires le “Lettre au ministre de la santé du Québec”

  1. Andrée Baribeau Says:

    J’espère que tu ceux qui prendront de ses informations prendront conscience de l’absurdité de cette campagne de vaccination….

  2. Éric Says:

    Super merci de faire ça en effet l’Agence de santé public es corrompu si les médias font enquête c’est sur quil vont trouver des choses louches et c’est pas vraiment ça quon veut de nos représentant politique mais qu’il aggisse en Notre Nom a nous et non au nom des compagnie pharmaceutique alors je demanderais moi la démission de Yves Bolduc aussi de JEan charest parce que je ne suis pas satisfait de leur action dans ce dossier.

  3. Nicole Biard Says:

    Bravo et gros merci à tous ceux qui ont participé à la rédaction et l’envoi de cette lettre. Vous avez toute ma gratitude et mon admiration! Ce sont toutes de questions que je me pose personnellement et il est vrai que nous méritons une réponse claire. Le temps est à la vérité, à l’intégrité et à la transparence. Existe-t-il dans nos gouvernements, au moins UNE personne possédant ces trois qualités??? L’avenir nous le dira!…..

  4. Marie-Louise Vallée Says:

    En tant qu’homéopathe, j’ai constaté combien la campagne de vaccination a instauré la peur chez plusieurs personnes qui avaient l’habitude de se prendre en charge face à plusieurs problèmes de santé comme la grippe, la fièvre, la toux.. Plusieurs ont refusé de se faire vacciner en constatant qu’il existait plusieurs autres alternatives de prévention et de soins entre autre avec des remèdes homéopathiques. Certains ont choisi de se faire vacciner et s’inquiètent maintenant de certains effets secondaires apparus à la suite de la prise du vaccin, se posent des questions et ne reçoivent pas de réponses de la part des autorités médicales. Encore une fois l’homéopathie peut aider à atténuer ces effets secondaires. Nous ne voyons actuellement que les effets secondaires à court terme mais la littérature homéopathique regorge de cas cliniques dont le symptômes se rapportent à l’étiologie « suite de vaccination » qui sont présents plusieurs années après.
    Merci à ce collectif de donner un éclairage et une voix aux autres choix qui existent face au discours politique officiel.


  5. J’abonde dans le sens de cette lettre de citoyens. Pouvez-vous aussi nous expliquer comment un tout nouveau virus découvert en avril 2009 peut avoir servi de source pour un vaccin contre le AH1N1 qui a demandé son brevet en août 2008?

  6. louise élie breton Says:

    ENFIN !!!

    De l’air, de l’air et du soulagement ! et un aboutissement pour les centaines et milliers d’actions isolées et qui ont été considérées quasi comme des actes de folie de la part de celles et ceux qui comme moi se sont  »exposés » et ont persévéré.
    MERCI
    loulie

  7. Lucie Cournoyer Says:

    Bravo pour cette initiative tant souhaitée!

    Je fais parvenir votre lettre à tous mes contacts.

    Espérons qu’ils liront vos questions hyper pertinentes dirigées aux responsables de cette grande escroquerie. Des coûts de plusieurs milliards de dollars sont directement pris dans nos portefeuilles sans que nous ayons un mot à dire.

    Alors félicitations et merci surtout pour toutes vos démarches effectuées.

  8. Lachasse roger Says:

    Bonjour amis Québequois
    Bravo je vois que vous prenez les choses sérieusement en main…
    EN France il y a aussi beaucoup de réactions et la plus grnade majorité des gens ne se font pas vacciner. Malheureusement il en restent beaucoup qui y sont sensible… et des accidents et des morts rapides ont suivient et suivent les vaccinations.
    « Notre bien aimée » Mme Bachelot s’indigne contre les « résistant » et se réjouis de la vacicnation en disant que  » voyez tous ces gens qui meurent à cause de la grippe H1N1 je vouus l’avais bien dit qu’elle était dangereuse », niant ainsi totalement que ces accidents et morts sont survenus immédiatement après vaccination sur des gens majoritairement sain !
    Bon en plus chez nous c’ets le matraquage médiatiques avec sous informations et désinformations et mensonges héhonté même de la pare de médecin qui de par ce fait – à mes yeux – n’en ont plus que l’étiquette, mais ne sont plus digne d’être reconnus comme tel. Car les médias et les médecins qui font cette propagandes sont soient payer pour le faire, soient sincère et aveuglés par leur dongmatisme antiscientifique et stupide.
    Enfin c’ets comme ça. Et il se ferment les yeux, la b ouche, les oreilles dés que vous voulez leur donner les vraies informations…
    En Pologne ( et je crois aussi en Finlande) la Ministre de la santé, soutenue l=par le premier Ministre Polonais, à dit qu’elle était en désaccord avec la vccination et que l’OMS et les lobbies ne faisait pas preuve de clarté dans leurs oidncications et responsabilité… Que donc elle ne ferait pas vacciner ni n’achéterait les vaccin… espérons qu’elel tienne le coup, et ne soit pas limogée… voir cette info entre autre sur http://www.alterinfo.org. Ou http://artdevivresain.over-blog.com avec vous
    amicalement

  9. Marchal Léo Says:

    Bonjour,
    Je suis une petite Belge qui suit de très près toute cette comédie autour du vaccin de la grippe H1N1.
    Déjà anti vaccin en général, je suis stupéfaite de la prise de pouvoir qui est en train de se mettre en place chez nous aussi. Ces derniers jours ont vu s’accroître les demandes de vaccinations en France suite à une désinformation bien menée sur plusieurs décès dus, soi-disant, à cette grippe, mais surtout à la mutation du virus.
    J’ai vu avec désespoir, les gens commencer à faire la file sous la pluie et dans le froid avec des enfants en bas âge devant les centres de vaccination avec comme risque de rentrer malades chez eux. C’est comme si ces informations avaient annulés tout sens critique chez des personnes qui avaient résisté jusque-là!!
    Le gouvernement a réquisitionné des internes dans les hôpitaux (ce qui a désorganisé les services de ces hôpitaux puisque les internes devaient se rendre immédiatement dans les centres), des médecins de l’armée ont aussi été appelés pour une vaccination massive de la population en demande !!!
    La manipulation est claire, mais pas pour tout le monde malheureusement.
    Je continue ma lutte en informant un maximum de personnes de ce qui est en train de se passer pourtant certains restent sourds. Dommage pour eux !!
    Bien à vous.
    Marchal Léopoldine

  10. Jeff Says:

    Très belle initiative, bien rédigé et très informatif. Je vais l’envoyer aux médias auxquels je peux penser.

  11. Micheline Goyette Says:

    Bravo! bravo! bravo! Malgré tous mes efforts, je n’ai jamais réussi à compiler autant de données si bien répertoriées. J’ai déjà fait suivre le lien à plein de gens. Je sens que cette lettre va faire l’effet d’une bombe!! Encore une fois bravo pour cet excellent travail!

  12. Armand Desroches Says:

    C’est une campagne suscitant LA PEUR FRAYEUR et qui n’aura plus de fin jusqu’à ce que l’individu en arrive à perdre ses libertés et qu’un jour on lui injecte un VACCIN ÉLÉMINATEUR parce qu’il y a trop d’individu sur cette planète.

  13. Jocelyne Gervais Says:

    Bravo pour cette initiative.

    Peut-être ajouter un petit paragraphe:
    Pourquoi nous avoir menti sur le fait que sur les 172,000 vaccins « rappelés », 147,000 avaient déjà été administrés?

    • Aline Couture Says:

      Ce n’est qu’un mensonge de plus ajouté a une campagne qui est fausse du début a la fin!

      • Jocelyne Gervais Says:

        C’est ça qui me révolte autant. Au début, on a annoncé le retrait des vaccins (CTV l’avait annoncé 5 jours auparavant) en nous disant qu’aucun vaccin n’avait été administré. Plus tard, on apprend via un site de la France (encore) qu’il y en avait eu 147,00 d’administrés sur le lot de 172,000. Gros silence dans les medias. Le seul qui en a parlé est Jean-Luc Mongrain. Il l’a mentionné au Dr Poirier et celui-ci n’a pas su quoi répondre …

  14. louise élie breton Says:

    Je suis d’accord que la peur joue, mais elle joue aussi dans le maintien des systèmes et institutions en place, en fait, tout dépend ce qui est mis de l’avant par les autorités, mais je souhaite ajouter surtout cette chose qui m’apparaît évidente à la lumière de tous les évènements: je ne crois pas que quoi ou qui que ce soit cherche à  »éliminer »… je dirais plutôt que la tendance est de faire de la maladie et de la mort le prochain  »moteur économique » des systèmes modernes. Des sociétés malades sont aussi plus faciles à soumettre. L’homme exploite l’homme de la même manière qu’il exploite et pille les ressources planétaires.

    Les autorités québécoises ont agi avec un manque total d’autonomie et de jugement en cherchant surtout à se faire bien voir en s’auto-proclamant  »champion de la vaccination », avec la confiance absolue d’un trop grand nombre de citoyens qui je l’espère, vont se réveiller urgemment.

    J’attends avec hâte les réactions médiatiques et professionnelles à cette  »mise en demeure ».

    Prenez soin de vos santés physique et… mentales
    loulie

  15. Lucila Says:

    Bravo et gros merci !!!
    c’est triste d’avoir le taux le plus élevé de vaccinés mais finalement on fait quelque chose, on se réveille


  16. Merci de faire le point. Nous soutenons et relayons l’information.
    Comment se regrouper pour faire cesser les publicités discriminatoires qui paraissent (voir par exemple in Le Metro – Montréal du 8 décembre en page 8, ou in Le 24 heures du 7 décembre en page 19…) et qui tendent à marginaliser comme des pestiférés les non-vaccinés qui choisissent des moyens de prévention non iatrogènes alternatifs?

  17. Denis Simoneau Says:

    Je crois que la peur de ce virus la emporté sur le bon sens et l’éthique de nos dirigeants. C’est a vous de faire les vérifications nécessaires et non au pharmaceutique quand a la sécurité de ce que vous approuvé. Si cela s’avère vrais pour la dangerosité de l’adjuvant mis en cause vous serez tenu responsable envers ces milliers de familles. Une erreur de jugement en ce domaine seras impardonnable. Le moindre doute doit être vérifier. Et cela même si santé canada la approuver.C’est votre choix messieurs !
    Signé :Un cobaye des pharmaceutique.


  18. Mon premier message n’étant pas affiché, je voudrais le répéter, dans l’espoir qu’il ne s’affiche pas en double…

    Un grand BRAVO à tous ceux qui ont travaillé de près ou de loin à cette belle initiative.

    Qu’ils soient *ingnégnieurs* docteurs ou entrepreneurs, qu’ils soient blancs, bleus, rouges ou verts, qu’ils portent un col romain, un sarreau ou un complet cravate, donnez-leur le pouvoir et voyez ce qui arrive. Combien terminent leur carrière sans s’être «engraissés» au passage ? combien ?

    À mon avis ce n’est que le début. Nous n’avons pas fini d’assister à l’extrême arrogance des gens de pouvoir, encouragés par les médias de masse qui servent cette propagande au menu du jour, sans rouspéter, comme les bons soldats de plomb qu’ils sont.

    À une époque où les citoyens n’ont plus les moyens de faire rouler ce qui reste d’un système économique sur le déclin, c’est leur santé qu’on exige en garantie pour apaiser l’appétit de l’industrie.

    Cessons de rêver, il n’y a pas de démocratie. Il n’y a que le pouvoir… de l’argent !

  19. M. M. Says:

    Excellente lettre. Excellente documentation. Je vous félicite et j’espère que vous obtiendrez des réponses de MM. Bolduc et Poirier. J’espère surtout que ceci contribuera à l’éveil des consciences de par le monde sur l’imposture des autorités sanitaires dans le dossier de la grippe A H1N1. Merci et bon courage.

  20. Maria Says:

    Parmi mes collègues qui se sont vaccinés 3 sur 10 sont tombés malades pour 2-3 jours- fièvre, très mal aux muscles. Ca montre une autre fois que les gens
    agissent différemment aux maladies et aux vaccines.
    Je ne suis pas spécialiste en immunologie mais je crois que le Gouvernement doit arrêter de nous penser pour des débiles et nous faire peur pour promouvoir leur vaccines. Il faut nous laisser faire le choix en disant clairement la vérité que comme la grippe les vaccines peuvent avoir des complications aussi.
    Mais malheureusement de ce que je vois ici – je me pose la question – Est’ce que Canada est en train de dénoncer a son image d’une pays de la Liberté, la Démocratie et de l’espoir?
    Comme un des mes collègues qui ne s’est pas fait vacciné ( moi non plus ) a dit – Les plus grands ennemies des compagnies pharmaceutiques sont les gens en santé et les morts.

    Bravo aux ces qui nous avons ouvert les yeux.
    Bon courage!

  21. Annette Giguère Says:

    Je suis heureuse de constater qu’enfin, les Québécois sont sortis de l’ombre et qu’ils expriment haut et fort leur réserve quant à ce fameux vaccin. J’ai hâte de lire la réponse du ministre. Merci pour tout le travail que vous faites pour notre santé.


  22. Excellente initiative de votre part, un travail bien documenté et qui aura des échos.

    J’approuve !

    J’avais fait parvenir au Ministre Bolduc copie du discours de la Ministre de la santé polonaise Ewa Kopacz devant le parlement le 5 novembre pour qu’il prenne exemple sur elle. Je n’ai reçu qu’une confirmation de lecture, mais aucun commentaire.

    http://veriteliberte.blogspot.com/2009/11/vaccination-contre-la-grippe-h1n1.html

    Mais là ! Vous frappez fort et je vous félicite, et sachez qu’un nombre important de Québécois pensent comme vous et vous supportent.

  23. Miville Couture Says:

    Je lêve mon chapeau devant toutes les personnes courageuses qui ont participé à la rédaction de cette lettre et à la recherche des documents qui appuient leurs énoncés et leurs questions. Ici, au Nouveau-Brunswick, toutes les personnes du Québec qui se sont sont tenues debout sont une véritable source d’inspiration pour nous. Depuis le mois de septembre, j’ai écrit à l’Acadie Nouvelle (quotidien francophone)pour exprimer mes questions, mes inquiétudes et mes opinions au sujet de cette campagne qui m’est apparue dangereuse et tendancieuse dès le début. Cette campagne nous a permis de voir clairement que ceux qui ont le devoir de protéger la santé publique étaient eux-mêmes très mal informés. Les grands médias (privés et publics)qui ont aussi le devoir d’informer la population et de poser les bonnes questions ont malheureusement failli à la tâche et ont surtout manqué d’objectivité. Il nous reste à comprendre quels intérêts ils servaient.
    L’auteur américain Douglas Rushkoff explique que l’information est une forme d’énergie. Il ajoute que l’énergie ne peut pas être réprimée par la force ou contenue dans des limites indéfiniment. Tôt ou tard, cette énergie va trouver une porte de sortie ; même à travers une toute petite fissure, elle va faire son chemin. Pour illustrer ce point, je pense à un cours d’eau qu’on veut arrêter par un barrage. Lentement, l’eau monte derrière le barrage pour finalement passer par-dessus avec une force plusieurs fois multipliée et poursuit sa course vers la mer.
    Je souhaite que tous ensemble nous partagions les connaissances nécessaires à la véritable prévention. Nous avons aujourd’hui des outils et des connaissances que les générations passées n’avaient pas. Servons-nous en pour jeter un nouvel éclairage sur des dogmes et des mythes qu’on n’a jamais osé remettre en question et qui ont fait plus de tort que de bien à tout le genre humain. Servons-nous en pour devenir de plus en plus autosuffisants et pour créer de solides réseaux dans le but d’aider ceux qui sont moins fortunés que nous.

    Miville Couture
    Saint-Jean, NB, le 10 décembre 2009

  24. Lacharme Isabelle Says:

    Je suis solidaire de ce qui a été écrit dans cette lettre. Je suis infirmière clinicienne et fait de la recherche appliquée sur la douleur et la souffrance (en kinanthropologie à l’UQAM).

    Isabelle Lacharme, le 9 janvier 2009.

  25. Vincent Autran Says:

    Tout d’abord bravo pour votre initiative . Personnellement je refuse de me faire vacciner et je suis prêt à me battre contre cette vaccination si on m’oblige à le faire . Je pense avoir le droit de choisir de me faire vacciner ou non et de décider par moi même ce que je considère être bon pour ma santé ou non . Messieurs Bolduc et Poirier devraient tout simplement démissionner . Ils ne sont pas à la hauteur de la situation . En cas de vaccination obligatoire je pense que ça va brasser pas mal car il me semble qu’un grand nombre de Québécois sont prêt à réagir et c’est tant mieux .

  26. Edouard Says:

    Aussi il y a un autre pays qui remet en question cette histoire de pandémie. Il s’agit de l’Autriche, que le ministre de la santé remet en question.

    Ce site est en allemand:

    http://www.heute.at/news/politik/Schweinegrippe-Auch-Stoeger-kritisiert-Hysterie;art422,166218

  27. Ghislaine Caron Says:

    Merci à vous tous pour votre gigantesque travail !
    Je fais suivre.

  28. Saint-Amand Says:

    Je n’écoute plus le 95,1 de Radio-Canada depuis que je me suis mis à entendre sans arrêt cette propagande microphonique ou j’étais sous l’impression que tous ceux qui avaient le micro, avaient ordre de parler positivement de la vaccination.
    Hier soir au coin de Berri et de Ste-Catherine une femme distribuait des « flyers » pour nous encourager à aller nous faire vacciner.
    C’est dire qu’ils n’ont pas atteint leurs objectifs fixés.
    À chacun de nous de demeurer rigoureusement honnête envers nos choix personnels.
    Bon courage à vous tous.

  29. Daniel Giguère Says:

    Mille fois bravo pour cette lettre fort bien documentée en espérant qu’elle éveille les consciences. Je ne comprends pas l’acharnement du gouvernement du Québec à vouloir tous nous vacciner. Cette semaine, on invite même les personnes qui ont eu la grippe cet automne à aller se faire vacciner quand même. Pourtant, selon l’Agence de la santé publique du Canada, seulement 5 cas sur 6000 de grippe confirmés n’étaient pas des cas de H1N1.

  30. Serge Lessard Says:

    Nous devons faire ces démarches afin d’obtenir des réponses claires et précises sur le sujet. Il est important que le gouvernement fasse preuve de transparence et admettre ses erreurs si tel es le cas.
    La confiance des Québécois envers leurs dirigeant et leurs médecin en dépend. Pourquoi ces questions pourtant abordées n’ont pas eues de réponses à date. Il n’est jamais trop tard


  31. On dirait bien que les québécois se lèvent, Bravo !
    Je relaie depuis quelque temps tout ce que je peux trouver comme perspectives à contre-courant du message de la plupart des médias officiels. C’est assez la désinformation.

    J’appuis et relaye cette lettre et exige des élus qu’ils protègent nos intérêts comme ils s’y engagent à chaque élections.

  32. Aline Couture Says:

    ENFIN!
    Une action positive dans ce si sombre dossier…
    Quelle horreur d’assister impuissants à l’injection de ces milliers de gens, de ces pauvres femmes enceintes, des petits enfants, j’ai mal en-dedans… Quel carnage!
    J’ose à peine penser aux effets secondaires à long terme que subiront la majorité de ces gens.

    J’ai bien du mal à réprimer ma colère devant une telle supercherie mondiale!

    Je souhaite une seule chose: Que tous ceux qui ont initié et encouragé cette pure folie en paient le prix, pas dans 5 ou 10 ans, mais dans les mois à venir!
    Il faut dénoncer la corruption qui règne au sein de l’OMS et redéfinir le mandat de cet organisme, afin que pareille chose ne se produise plus jamais.
    Il faut aussi que les autorités sanitaires de tous les pays concernés soient mis en examen et que de nouvelles règles soient instaurées afin de limiter leur pouvoir sur les populations.

    Il faut instaurer une nouvelle démocratie sanitaire.

    Il faut SUSPENDRE IMMÉDIATEMENT cette campagne de vaccination.

    Il faut réclamer sans tarder une COMMISSION D’ENQUÊTE sur la PERTINENCE et la GESTION de cette campagne.

    Enfin, il faut exiger la démission de Steven Harper, Jean Charest, Alain Poirier, Yves Bolduc… de tous ceux qui avaient en charge le bien-être et la santé des populations et qui ont failli lamentablement a cette tâche.

  33. laurence Says:

    bravo!.


  34. Extrait

    ….Étant donné l’urgence de la situation, nous vous demandons de nous répondre dans les dix jours…..

    @ Collectif Liberté en Santé
    @ Tous les commentateurs

    Sommes-nous tous prêts, ou seront nous prêts à passer à l’autre étape… après le 18 décembre ?

    Moi, oui ! Où dois-je signer ? Quelle contribution avons-nous besoin ?

  35. Bottalico Says:

    Bravo pour cette initiative ! Par cette action, nous nous sentons renforcés et avons le sentiment d’une victoire !

  36. Daniel Says:

    Est-ce qu’on peut en faire une pétition aussi, je veux signer!!!

  37. Nancy Says:

    Bonjour,

    Merci pour ces informations. Il est important que les gens se réveillent et qu’ils voient l’absurdité de cette campagne de vaccination. À date, il y a trop de victimes de ces vaccins H1N1 dans le monde (Syndrôme de Guillain-Barré, choc anaphylactique et beaucoup autres maladies neurologiques qui risque de survenir à moyen ou long terme…).

    Le Québec se réveille !

  38. isabelle m. Says:

    merci pour cette lettre.
    en france, c’est également la folie avec cette propagande sur le vaccin. ils nous passent des spots publicitaires 10 fois par jours.
    pour moi, il est hors de question que je me fasse vacciner et pareil pour mes enfants.
    ce vaccin est un véritable poison et ceux qui se font vacciner maintenant verront ce qui se passera dans quelques années.

    • Mannig Says:

      Hélas, non. Qui, sur l’ensembled es victimes des vaccins, fait sérieusement le lien entre l’acte vaccinal et ce dont les gens souffrent ?

      C’est là tout le problème :
      - quand quelqu’un se tire d’une épidémie en ayant été vacciné, on attribue ce succès au(x) vaccin(s) sans même savoir s’il a été seulement mis en contact avec l’agent pathogène
      - quand il succombe sans avoir été vacciné, c’st naturellement faute de ne pas avoir reçu le « couverture vaccinale ».

      Les cas où la mort survient même quand il y au vaccin, la cause en est attriobué aux vaccin qui « ne marche pas chez tout le monde. »

  39. Maria Says:

    Bonjour,
    C’est encore moi. Il faut pas laisser cette chose continuer – ca ma fait mal au cœur de voir les enfants de bas âge être vacciner- en Allemagne le médecin de mes amis as refusé de vacciner leur fils de 3 ans en disant que il n’y pas de vaccine pour les enfants de si bas âge -ici pas question – le pays est riche – alors des vaccines pour tout le monde. Je me demande si le gouvernement a pensé quoi d’autre pourrait faire avec 200 000 000 $.
    Il faut qu’ils prennent le Metro et voir les gens qui mandent- ils sont pauvres et malades. Est-ce Canada est en train d’oublier les pauvres et enrichir les riches? Est-ce que nous sommes devenu égoïstes et nous avons oublié que notre seul espoir de survivre est si on change et commence s’aider entre nous. Noel approche – SVP oubliez la haine, oubliez le mal- faites de bien aux gens autour de vous- arrêter de vous battre- aimer vous et penser au Deux avec le cœur.
    Pour la situation il ne faut pas nous arrêter mais avec la paix et l’amour Dieux nous aidera dans notre démarche. Il faut préserver l’humanité – s’est notre seul espoir-si les gens aux pouvoir ont oublié que nous et ils et tous le monde sommes la même chose il faut de tout mon cœur prier pour que ils comprennent que ce n’est pas l’argent qui doit tourner le monde autour sinon il ne nous reste pas long temps. Si tous nous nous unions ensemble et commençons nous aider le paradis sera sur terre.
    Monsieur Ministre de la santé écoutez votre cœur! Pas les riches! Penser aux peuple Québécoise comme si vous penser aux vos enfants, a votre mère, a votre frère et a votre sœur. Je vous salut avec le cœur! Arrêter la vaccination avant que ne sera pas trop tard.

  40. Gabriel L'Archer Says:

    Félicitation pour cette belle lettre!
    Les questions sont très bien formulé et les références excellentes. Enfin!..
    J’ai bien hâte de voir les réponses. Ou plutôt, comment ils vont se mettrent les pieds dans les plats, plus qu’ils ne les ont déjà.

    Il ne faut pas en rester là, je suis partant pour une marche collective ou une manifestation pacifique!
    Faîte-moi signe si vous avez besoin de moi. email; la_terre_happy@live.ca

    L’Union fait la FORCE!

  41. Aline Couture Says:

    Pour ceux qui n’ont pas lu cette nouvelle dernièrement:

    « Le Président du Comité pour la Santé de la Douma Russe, Igor Barinow, demande d’ouvrir en urgence une Commission d’Enquête Internationale sur les preuves croissantes de la corruption massive de l’OMS par l’industrie pharmaceutique, et des organismes de Santé Publique des divers pays qui travaillent main dans la main avec ces mêmes compagnies… »

  42. Marchal Léo Says:

    Mais ou et quand va t on arrêter de prendre les gens pour des imbéciles incapables de réfléchir et d’utiliser leur libre arbitre??
    Il est temps de se prendre en mains et de dire NON quand on n’est pas d’accord !
    L’union de tous est la force de demain !

  43. Raoul Sommereyns Says:

    Je tiens à vous exprimer ma reconnaissance et ma gratitude de faire face à la corruption politique et sanitaire et à son incompétent et manipulable ministre de la Santé nommé Bolduc. Je me demande si le Premier ministre s’est fait réellement vacciner une VRAIE dose de vaccin ou si on a donner une dose non nocive apportée à son vaccineur. Allez voir! Aussi, je comprends maintenant pourquoi l’ancien ministre de la santé, M. Couillard a démissionné. Il ne voulait probablement pas être mêlé à ça mais n’a rien dénoncé non plus.

  44. Janine Alfieri Says:

    Bonjour,

    Je suis de tout coeur avec vous . Ce qui m’inquiète énormément c’est la passivité pour ne pas dire la soumission des québécois qui se font vacciner massivement (3800000 avant le 12 décembre d’après un chiffre lu dans un journal c’est apeurant ) sans utiliser leurs facultés discriminatoires sous l’effet de la peur ..des masses en proie à la peur sont plus dangereuses que des masses en colère ..

    Janine

  45. Nadine St-Laurent Says:

    Merci de votre courage, persévérance et dédication!!!

    On a une dette immense envers vous. Sachez que vous avez bien des gens derrière vous, vous n’êtes pas seuls! Comme bien des gens, j’en suis sure, j’ai voulu agir, mais sans savoir quoi et comment faire. Merci de nous tracer un chemin.

  46. Hélène Lavoie Says:

    Félicitations pour les gens qui se tiennent debout pour dénoncer cette campagne de vaccination, qui en a été une de désinformation médiatique depuis le début. Je me demande pourquoi les gens les plus compétents pour nous parler de la vaccination ont été absents des médias? Pourquoi toutes les chaines de radio et de télévisions agissent de la même façon?
    Moi j’ai reçu 2 appels téléphonique à la maison pour m’informer de la vaccination, je considère cela comme du harcellement.
    Plus je lis les experts plus j’en apprends concernant la vaccination et plus je suis convaincue de ne pas me faire vacciner
    J’aimerais que les gens en poste d’autorité viennent nous expliquer l’indéfendable de cette saga.

  47. Marchal Léo Says:

    Vu le peu de succès remporté par la grippe et son vaccin,les services de santé des Pays-bas et de Belgique ont lancé une autre alarme, à savoir « la fièvre Q », transmise à l’homme par la chèvre.
    Il y aurait déjà quelques 20 morts aux Pays-Bas, juste à côté de la Belgique ainsi que quelques décès dans la partie flamande de mon pays.
    Après la vache folle, le mouton tremblant, les poulets et la grippe aviaire, la peste porcine, les huitres, les moules et le poisson, voilà les chèvres mises en cause.
    A quand la faute aux coccinelles et pourquoi pas les écureuils ou les poissons rouges???
    Est-ce une nouvelle parade à moins grande échelle pour reprendre le contrôle et de nouveau tenter de répandre la peur sur la population qui prend la peine de réfléchir pour se protéger ??
    Cela frise le ridicule.
    A part ça, depuis l’ouverture du sommet de Copenhague, on parle beaucoup moins de la grippe et beaucoup plus des aides aux pays moins avancés et des milliards de dollars ou d’euros que chaque pays va verser en faisant participer chaque citoyen bien nanti ou pas, de toutes façons on aura pas le choix.
    L’appauvrissement des populations au bénéfice de quelques hypothétiques aides aux pays pauvres est en route depuis quelques décennies, mais c’est un autre débat!

  48. Alainsp Says:

    Aux États-Unis, même un réseau comme
    Fox (à ma grande surprise) a favorisé un vrai débat en invitant des scientifiques pour et contre la vaccination à débatre de la question. A la fin du débat, l’animateur terminait en disant que c’était à chaque individu à prendre une décision individuelle.
    Ce qui me scandalise au Québec, c’est la promotion du vaccin comme un geste collectif alors que si un problème survient suite à la vaccination, aucune compensation ne sont prévue pour venir en aide aux individus. Il y a bien un fond d’indemnisation mais il conteste à tout coup la mise en cause des vaccins et paie rarement des compensations.

  49. Anne-Marie Froment Says:

    Bravo! Si une signature supplémentaire peut aider, la mienne vous est toute acquise! Enfin de vraies questions demandant de vraies réponses, et mettant les vrais enjeux en cause.

  50. Danielle René Says:

    BRA-VO!

    Enfin un site d’infos qui s’en tient aux faits et aux hypothèses supportées par la science. J’ai bien hâte de lire la réponse…


  51. En témoignage, la lettre d’une citoyenne au recteur de l’UQAM. Merci.

    A l’attention de M. Claude Corbo, recteur

    Monsieur Corbo,

    Je suis une étudiante au baccalauréat en psychologie à l’UQAM, et également une hygiéniste dentaire.

    Je vous écris pour vous inviter à lire la lettre qui a été envoyée le 8 décembre 2009 au ministre de la Santé, le Dr. Yves Bolduc, et au directeur national de santé publique, le Dr. Alain Poirier, par un collectif de citoyens du Québec. Elle concerne la vaccination massive contre le virus H1N1. Vous pouvez consulter cette lettre à la page web suivante :

    http://vaccinreactionquebec.wordpress.com/2009/12/08/lettre-au-ministre-de-la-sante-du-quebec-2/#Annexe3

    Étant donné qu’il n’y a pas de consensus au sujet de la nécessité de cette vaccination contre le H1N1, j’ai été très troublée et choquée lorsque j’ai entendu votre message audiovisuel aux étudiants à ce sujet. Vous avez dit « je vous invite donc à demeurer à l’écoute des autorités de la santé publique et de leurs messages et, encore une fois, de prendre les moyens nécessaires, chacun et chacune d’entre nous, pour nous protéger». http://www.prevention-pandemie.uqam.ca/Pandemie/index.htm

    Des circonstances exceptionnelles entourent cette vaccination. Parmi les irrégularités, mentionnons que le vaccin est expérimental, puisque sa mise en marché n’a pas suivi les étapes nécessaires. Les gens qui reçoivent ce vaccin sont des COBAYES humains, ni plus ni moins. Également, il n’y a eu une pandémie déclarée par l’Organisation mondiale de la santé que parce qu’elle a changé ses critères juste avant sa déclaration. Sans cette modification de critères pour déclarer une pandémie, il n’y aurait pas eu de pandémie à déclarer.

    Vous avez mentionné vous-même au début de votre message que « cela suscite beaucoup de discussions dans la population ». Vous devez être au courant du fait qu’un pourcentage de la population québécoise et de la population mondiale, et parmi eux des personnes avec une démarche scientifique (le Dr. Marc Girard, expert en pharmacologie en est un), sont très préoccupés par ce qui se passe et sont très inquiets des conséquences possibles de cette vaccination sur la santé personnelle des personnes vaccinées et sur la santé publique.

    Compte tenu de l’absence de consensus des scientifiques à ce sujet, il aurait été souhaitable que vous encouragiez les étudiants à écouter et lire les arguments des 2 côtés de la médaille, afin de prendre une DÉCISION ÉCLAIRÉE. Encourager les étudiants à « écouter le message des autorités et de prendre les moyens nécessaires » revient à encourager les étudiants à se faire vacciner, puisque le message des autorités est de se faire vacciner.

    Je trouve très dommage qu’on n’encourage pas les étudiants de l’UQAM à vérifier par eux-mêmes les faits, à trouver les réponses, à lire les documents qui sont disponibles, avant de prendre leur décision. Une université devrait être indépendante et ne pas suivre aveuglément sans se questionner les recommandations du gouvernement.

    Je suis franchement déçue également qu’après avoir envoyé des informations sur cette « pandémie » à mon université, à l’adresse de courriel ‘prevention-pandemie@uqam.ca’, on m’a répondu de ne plus envoyer de courriels…

    J’ai écrit une lettre également à la présidente de mon ordre professionnel. En guise de réponse, on m’a convoquée pour une inspection professionnelle… Tout cela est très désolant et il y a des personnes qui auront probablement à répondre de leurs actes dans plusieurs mois ou plusieurs années.

    Je vous demande de bien vouloir lire cette excellente lettre, qui mérite d’être lue et qui devrait être lue par un maximum de Québécois. Elle a été rédigée le 8 décembre 2009 par un collectif de citoyens du Québec. Elle s’adresse au ministre de la Santé du Québec, le Dr. Yves Bolduc et au directeur national de santé publique, le Dr. Alain Poirier.

    En m’adressant à vous, Monsieur Corbo, je parle au nom de tous les étudiants qui, je l’espère, sont aussi préoccupés que je le suis de constater la réaction de leur recteur universitaire.

    Bien cordialement.

    Nathalie Roussy, hd et étudiante à l’UQAM

    • Denis Clément Says:

      Bravo j’admire votre courage et votre intégrité.
      Bonne chance avec votre « ordre »…

  52. Dominic Says:

    Bravo pour cette lettre adressée au ministre de la Santé et des services sociaux et au directeur national de la santé publique. Je crois que nous sommes nombreux à vouloir que toute la lumière soit faite sur les questions importantes que vous y soulevez. Nombreux à tenir à la liberté en matière de santé. Comme en d’autres matières, d’ailleurs : il m’apparaît de toute première importance de ne laisser aucun stratagème de peur, aucune propagande, aucune rhétorique « sécuritaire » servir de prétexte à un empiètement sur nos droits et libertés. Chacun peut écrire à son député ou au ministre, mais nous rassembler au sein d’un collectif représente une façon sûre de faire entendre une voix forte.

    Que toute la lumière soit faite sur cette hystérie orchestrée, c’est important, mais je crois qu’il est tout aussi important de s’attaquer à la question des mesures d’exception inscrites (depuis peu, semble-t-il) dans cette Loi sur la santé publique. Encore une fois, je salue votre initiative de mettre en évidence ce sujet important. En brandissant le spectre de mesures d’urgence sanitaire, le ministre a permis à tout un chacun de se rendre compte qu’on a glissé dans la Loi des mesures d’exception qui m’apparaissent plus inquiétantes que virus et même vaccin. Je n’ai pas encore pu vérifier si c’est le gouvernement libéral actuel qui a récemment fait ces amendements ou bien s’ils sont plutôt imputables au Parti québécois, dans la foulée des événements du 11 septembre 2001 aux États-Unis et de la dérive sécuritaire qui a suivi. Quel que soit le parti responsable, c’est inacceptable. Les mesures qu’on a couchées dans la loi relèvent simplement du domaine dictatorial. On peut être d’avis qu’advenant une réelle épidémie dévastatrice une société doive réagir de manière spéciale, qu’elle doive s’organiser de manière spéciale. Mais au terme de quel débat public a-t-il été déterminé que cette organisation spéciale pouvait inclure une vaccination obligatoire? Ce n’est pas une décision qui peut être prise dans quelque obscur débat parlementaire anodin (cela a-t-il même été débattu à l’Assemblée nationale?), c’est toute la société civile qui doit examiner attentivement les tenants et les aboutissants d’une telle question. En fait, il y a vraiment lieu de douter de la constitutionnalité d’une telle mesure. La formulation des articles de loi en question est aussi large qu’explicite; elle donne froid dans le dos. Ça ne va pas du tout, cette loi.

    On n’a pas dit au public, lequel a pu être stupéfait de la possibilité d’une obligation vaccinale, que c’est seulement depuis peu que la loi avait été modifiée en ce sens. On a plutôt choisi de dire au public que, bien entendu, ce sont des mesures réservées à des circonstances exceptionnelles et que, bien entendu, on n’imposerait pas l’actuel vaccin contre la grippe H1N1. Pourtant, la possibilité d’une vaccination obligatoire a été évoquée. L’alarmisme actuel de l’OMS qui s’est mise à crier à la pandémie, et le même alarmisme repris bêtement, sans discernement, par nos autorités sanitaires montrent pourquoi il est inacceptable de donner, même lors d’une situation grave, des pouvoirs autoritaires à des ministres ou d’autres dirigeants : qui garantit que le jugement de ces personnes sera bon? qui garantit que ces personnes ne puissent se laisser corrompre? Les ministres et autres figures de proue de la campagne de propagande, qui parlent de sécurité et d’efficacité du vaccin alors que les documents officiels de Santé Canada ne semblent au contraire garantir ni l’une ni l’autre, sont révélateurs des risques qu’entraînent les dispositions de cette loi. Le ministre Bolduc montre de manière exemplaire que ces craintes sont fondées : il a déjà versé plus d’une fois dans l’autoritaire cet automne. Pour une grippe qui a fait à ce jour beaucoup moins de victimes que la grippe « saisonnière », le ministre a en effet enjoint aux médecins de ne pas déconseiller le vaccin à leurs patients, et il a également plus ou moins obligé les infirmières et d’autres professionnels de la santé à se faire vacciner, sous peine de réaffectation ou de renvoi.

    Comme vous l’avez mentionné dans votre lettre au ministre, je crois que la population du Québec doit être mise au fait du texte exact décrivant la possibilité de recourir à une vaccination obligatoire, tel qu’il est écrit dans cette Loi sur la santé publique, avec la possibilité qui y est décrite de même contraindre les gens à être vaccinés de force s’ils refusent de se soumettre à cette violation d’une de leurs libertés les plus fondamentales : décider de ce qu’ils veulent bien ou non mettre dans leur corps.

    Démesure ahurissante, propagande évidente, refus de tout débat réel, refus du respect de la liberté en matière de santé et refus de toute information scientifique contradictoire, autorité exercée de manière abusive, voilà le jour sous lequel le gouvernement, le Ministère et les médias traditionnels se sont montrés depuis plusieurs mois. La menace d’une vaccination obligatoire que contient cette loi est donc à mon avis la première préoccupation pour le peuple de notre province : il est hors de question que nous remettions de tels pouvoirs en de telles mains. Nos libertés ne sont pas à troquer. Les derniers mois suffisent à démontrer (comme d’ailleurs les dernières années dans leur ensemble, pour d’autres questions d’atteinte aux libertés civiles) que certains dirigeants peuvent invoquer l’ »urgence » pour trois fois rien, voire la mettre en scène, pour des motifs douteux. La seule urgence, c’est d’enlever toute mesure totalitaire de la Loi.

    En outre, quand le ministre Bolduc affirme que toutes les données scientifiques sont de son bord et de celui de la vaccination, c’est simplement faux. Mais gouvernements et médias de masse s’emploient avec une ardeur très louche à occulter les propos des spécialistes et des études mettant en garde contre les dangers ou l’inefficacité de la vaccination ou de certains types de vaccins. On tente de discréditer tout questionnement à l’égard du discours officiel. Et c’est une autre raison fondamentale pour laquelle il est inadmissible que des mesures de vaccination obligatoire soient inscrites dans la loi. L’efficacité des vaccins, et surtout des vaccins antigrippaux, n’est pas du tout reconnue par l’ensemble de la communauté scientifique comme voudraient semble-t-il le prétendre certains dirigeants. Une possibilité de vaccination obligatoire en situation d’urgence sanitaire, alors que l’efficacité comme la sécurité des vaccins en général, et encore davantage de ceux développés à la va-vite, sont contestées par une foule d’experts? Non, merci. Il faut enlever cette mesure infâme qu’on a insérée dans la loi.

    Les autres sujets que vous abordez dans votre lettre sont aussi très importants, mais je voulais seulement émettre quelques réflexions sur cette question-ci parce qu’à mon avis il faut exiger l’abrogation de ces dispositions législatives. Même si cette fois-ci elles n’ont pas été utilisées, il convient de mettre en doute leur légitimité et de ne pas tolérer la promulgation ou le maintien de lois potentiellement liberticides.

    De manière symétrique, si je puis dire, il convient aussi d’examiner la nature de la relation qui existe entre l’OMS et nos gouvernements (particulièrement en cas de pandémie déclarée par l’OMS, comme c’est le cas) et de nous demander, compte tenu également des liens entre l’OMS et les compagnies pharmaceutiques (à examiner aussi), si nous voulons une telle relation : voulons-nous abdiquer notre souveraineté lors d’une crise, réelle ou imaginaire?

    La souveraineté dont il est question, c’est à la fois celle de notre pays face à l’OMS et celle que chacun de nous est en droit absolu d’exercer à son propre endroit, notamment en ce qui a trait à son corps.

  53. Manon Dupuis Says:

    J’avoue que toute cette campagne m’attriste énormément. Alors que tous, nous sommes fiers de dire qu’il n’y a pas plus merveilleuse machine que le corps humain et que l’on glorifie haut et fort notre système immunitaire comme le meilleur combattant pour se débarasser d’un virus ou autre visiteur indésirable, les messages publics ont été tout à fait contraire.

    Toute cette information de la part des 2 gouvernements à, quant à moi, laissé le message que nous sommes dépendants de moyens extérieurs pour rester en santé alors que tout ce dont nous avons besoin est là, à l’intérieur de nous, tant au niveau de notre capacité à bien s’alimenter, à avoir une vie saine, qu’à notre capacité à s’informer et ensuite à en faire un choix conscient. Ce qui s’est produit est plutôt le contraire, soit des décisions prises en réaction à des messages qui ont susciter la peur et même la panique.

    Je ne juge pas ceux qui ont recours au vaccin. Toutefois, je déplore haut et fort que le peuple canadien et québécois ait été victime d’une campagne de désinformation. Maintenir les gens dans l’ignorance est, selon moi, un bon moyen de contrôler et de maintenir son pouvoir sur le peuple. Et cela en est bien dommage.

    Je souhaite que nous grandissions tous de cette expérience fondée sur la peur et que nous exigions à nos politiciens et journalistes qu’ils nous transmettent une information juste et non censurée.

    Je termine en me demandant sérieusement où s’arrêtera cette suprémacie pharmaceutique et médicale. Et je souhaite dire un profond merci à ces experts qui ont fait preuve de courage pour transmettre cette information qui, malheureusement était inaccessible la plupart du temps dans les médias.

  54. Lys Jutras Says:

    J’espère que ces informations seront largement diffusées et prises en compte par la population. Il faut réapprendre a prendre en main sa santé au lieu de laisser les « experts » nous gérer comme des machines…
    Système de santé ou de maladie???

  55. Alain B Says:

    Bonjour,

    Une lettre comme celle-là est une bombe atomique !

    Je me permet cependant de vous joindre une lettre que j’ai envoyé à un journaliste du journal de Montréal qui a fait un article concernant le fait de solliciter le papa Noel pour poser la question aux enfants ( avant la prise de la photo ) si oui ou non, ils se font vacciner !
    Je tais son nom volontairement. Cela dit, je n’ai pas utilisé un style soutenu, désolé mais …ca soulage !

    Bonjour monsieur xxxxxxx,

    Je suis père de famille et je vous jure que même si ma fille croit encore au papa noël, elle saura reconnaître le vrai du faux.
    Franchement, non content d’écouter, de voir, d’entendre et de lire des ramassis de c………. tout au long de la journée concernant cette propagande basée sur la prise du vaccin, déblatéré par des gens qui sont on le voit bien, bien plus prés du CA de l’OMS que de la santé des gens mais il faut maintenant que vous vous attaquiez au monde des enfants et ainsi détruire la seule image qui rappelle le plus merveilleux moment de la vie d’un être: Le papa noel !

    Pourquoi autant d’acharnement pour la prise de ce vaccin , (fort heureusement moins virulant que celui  » contre » la grippe saisonnière ?)..
    Pensez donc ! 71 morts alors que des milliers meurts de la grippe saisonnière chaque jours et ce, depuis des dizaines d’années !

    Re: renseignement
    De :  » xxxxxxx xxxxxx xxx » Voir le contact
    À : alain Bottalico

    ——————————————————————————–

    Merci pour votre commentaire. Effectivement, on va un peu loin en utilisant le Père Noël et c’est ce qu j’ai indiqué dans mon texte. Maintenant, que vous choisissiez ou non la vaccination, ce n’est pas à moi de juger, mais je ne suis pas certain que le Père Noël va convaincre bien du monde.

    xxxxxxx xxxxx xxxx
    Le Journal de Montréal

    Le 04/12/09 11:36, « alain Bottalico » a écrit :

  56. Gilbert Says:

    Bravo !

    À tous et à toutes
    et puis à ceux qui nous ont guidés,
    et puis à chacun de nous, qui acceptons d’être debout.

    J’avais presque perdu confiance en la capacité de l’intellectuel québécois de faire valoir ses gallons en dehors de ses conditions pépère d’utilisation professionnelle sur un marché du travail hyper aseptisé en ce qui a trait aux opinions qui se placent en travers de la ligne droite…..

    Gilbert Royer

  57. Maria Says:

    Bonjour

    Je suis très heureuse que ce vendredi les Centres de vaccination massive seront fermés. L’ai lu que au Québec 50% de la population s’est fait vacciné- comme même 50% n’ont pas perdu la tête dans cette campagne de peur et harcèlement psychologique.

    La suite est – quoi faire avec les vaccins qui restent non utilisé ???

  58. Marchal Léo Says:

    La Belgique devrait envoyer une grande partie de ses vaccins (12 millions de vaccins avaient été achetés pour couvrir la population belge)dans les pays d’Afrique, là où la grippe ne sévit pas…et où les gens font encore confiance à la médecine…
    Les pauvres gens, que va-t-il leur arriver??
    Mais les médias en parleront-ils?

  59. Johanne Labrie Says:

    la peur véhiculée par les médias sur des dangers possibles jouent sur l’inconscient des gens. Mon fils (16 ans) et moi avons fait le choix conscient de ne pas se faire vacciner. Pourquoi jouer sur la peur et non sur la responsabilité et l’autonomie des gens? cela nous garde petit et peureux et manipulable. Moi, je suis adepte « Un esprit sain dans un corps sain ».


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 36 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :